TRIMBACH

cimetière de Trimbach
© M. Rothé
Une synagogue avait été construite en 1798. Devenue trop petite vers le milieu du 19ème siècle, elle sera remplacée par une autre, érigée en 1865.

Synagogue de Trimbach

Le Cimetière de TRIMBACH
par Jean Camille Bloch

SAUVONS LE CIMETIERE DE TRIMBACH

Le cimetière juif de Trimbach va disparaître, … il a déjà disparu sous la végétation.

Avec le concours de GenAmi (association internationale de généalogie juive) et de la Municipalité de Trimbach, nous relevons le défi de préserver ce seul témoignage d’une communauté florissante au 19ème siècle.
Cette initiative, passe par la création d’une association qui facilitera l’appel à des subventions publiques.
Quelques descendants américains des familles de Trimbach, se sont déjà manifestés pour soutenir notre projet.
Aujourd’hui, nous souhaitons que des personnes ayant des attaches avec Trimbach, se proposent de participer à la création de cette association.
Dans une première phase, il s’agit de se rassembler pour organiser le sauvetage.
Donnez-nous un peu de votre temps pour participer à la conservation de notre patrimoine.

Ecrire à :
Jeancamillebloch@free.fr
ou
jeanbloch@genami.org
La communauté juive de Trimbach a suivi l’évolution de toutes les communautés rurales d’Alsace du nord : Elle a payé un lourd tribu à la Shoah, au minimum 12 personnes natives de Trimbach, ont disparu dans les camps d’extermination.

Trimbach était attachée au rabbinat de Soultz-sous-Forêts jusqu’en 1930, puis à celui de Wissembourg.
Une synagogue fut érigée en 1798, une autre en 1865. Il n’en reste rien aujourd’hui, si ce n’est la "rue de la synagogue".

Le cimetière quant à lui, sans que lon puisse le dater précisément, existait dès le début du 18ème siècle.
C’était le lieu de sépulture des communes de Hatten, Niederroedern, Trimbach et de quelques familles de Lauterbourg. En 1878, Niederroedern crée son propre cimetière et Hatten fait de même en 1880.

Nous sommes certains qu’en 1755 un conflit prit naissance à propos du cimetière de Trimbach entre les communautés de Niederroedern et Trimbach. Le rabbin Lazarus Moyses de Haguenau fut appelé à mettre fin à ce litige (source : Monsieur le rabbin E.SCHWARZ de Soultz-sous-Forêts).

Les dernières inhumations eurent lieu en 1930 (familles Kauffmann et Bloch).
De toute évidence, le cimetière de Trimbach, laissé à l’abandon depuis 1939, a été vandalisé ou profané à de multiples reprises. De nombreuses plaques de marbre ont disparu et quelques tombes ont été brisées. De nombreuses autres pierres sont à terre. Ces faits ne semblent pas récents et datent peut-être du dernier conflit.

Le cimetière est pratiquement inaccessible, car il est envahi par la végétation.
Une première estimation par la méthode dite de "triangulation" laisse entrevoir un nombre de sépultures de l’ordre de 500 à 600, mais certaines ne sont plus visibles, enterrées ou disparues.

Le symbole de la future association, sera cette aiguière de grès, enfouie dans la vase, dont la beauté est restée intacte comme un témoignage indestructible de notre culture et de notre patrimoine juif.


Synagogue
précédente
Synagogue
suivante
synagogues Judaisme alsacien Accueil
© A . S . I . J . A .