Une communauté juive à Montigny-lès-Metz
de 1755 à nos jours
par Bernard MICHEL
Extrait du Bulletin de la Communauté israélite de Metz, n°115 septembre 2010
avec l'aimable autorisation de l'auteur


Les Prémisses
La présence de Juifs à Montigny-lès-Metz est attestée dès le 20 novembre 1755 par un contrat de mariage passé devant notaire à Montigny -les-Metz.
Il concerne :
"WITTLICH Nathan fils WITTLICH Gabriel veuf de CAHEN Juttelet d'Augny et de GOUDCHAUX Catherine fille GOUDCHAUX Abraham x LEVOUF (WOLFF) Rosette Nancy. L'épouse est assistée par son frère GOUDCHAUX Samuel de Nancy et de son beau-frère LEVIN Louis docteur en médecine à Metz"

L'officier d'état civil de la jeune commune de Montigny /les/ Metz dresse le 25 juillet 1810 l'acte de naissance suivant :

"BEER Edouard le 25/07/1810 il est le fils de BEER Jacob Godechaux membre du consistoire israélite demeurant rue de l'Arsenal à Metz et de CAHEN (non connue), il est né dans la maison de campagne de ses parents. où il décèdera le 16/07/1811"

Un mariage hors du commun
à Montigny-les-Metz

Le 05/09/1865 a lieu à Montigny-les-Metz le mariage de:
Mr CAHEN Abraham âgé de 30 ans grand rabbin de Constantine (Algérie), il est né le 09/05/1835 à Metz .Il est le fils de CAHEN Benel Joseph 75 ans directeur de l'école rabbinique domicilié à Metz veuf de feue LEVY Caroline décédée le 27/11/1861 à Metz.

La jeune mariée est mademoiselle FRANCFORT Fannie 26 ans née le 08/08/1839 à Montigny-les-Metz, elle est la fille de  FRANCFORT Isaac 65 ans marchand de bestiaux époux de BENEDIC Suzette 62 ans

Les témoins sont :
LION Mayer 50 ans négociant à Metz beau-frère de l'époux
CAHEN Bernard 45 ans négociant à Paris frère de l'époux
FRANCFORT Cerf 32 ans négociant à Montigny-les-Metz frère de l'épouse
FRANCFORT Jacob 29 ans négociant à Montigny-les- Metz frère de l'épouse
Un contrat mariage est dressé le 04/09/1865 à Metz chez Maître GILBRIN Marie Charles Omer
Le marié deviendra Grand Rabbin d'Alger puis regagnera Paris où le Consistoire le chargera de l'organisation du Talmud Torah.

Rapidement la population juive s'accroît .Elle vient dans sa grande majorité de Marly et d'Augny où sous l'Ancien Régime elle acquittait les plaids annaux, documents précieux pour tous généalogistes.

Les métiers
Les métiers exercés sont traditionnels : marchands de bestiaux, trafiquants. marchands de grain, puis vint la diversification. le sieur HALPHEN Charles est fabriquant de noir animal et de fumée.
En dehors de ces métiers traditionnels (marchands de chevaux ou de bestiaux) les métiers exercés par les nouveaux venus seront marchand d'étoffes. constructeur en chaudronnerie, tourneur au chemin de fer ( après 1870), comptable aux Ets JOSEPH à Montigny-les-Metz, marchand de chaussures, marchand de meubles, patron coiffeur, peintre, menuisier, agent capitalisateur à la caisse fraternelle à Metz et pâtissier.

En 1833 de graves problèmes d'hygiène ayant été soulevés suite aux conditions d'abattage des animaux sur le ban de la commune de Montigny-les-Metz, le Maire prend un arrêté qui interdit aux bouchers d'abattre dans leur maison aucun boeuf, taureau, vache, veau ou mouton. Le conseil Municipal décide que l'abattage des animaux aura lieu dans l'abattoir du sieur Hayem Lévy avec lequel la commune a pris un arrangement. Le lieu où se dressait l'abattoir n'a pu être identifié avec précision.

L'annexion de 1870

En 1870, comme de nombreux Montigniens, des membres de la communauté juive migrent vers la France où ils optent pour la nationalité française. Notamment MEYER Bernard manœuvre  né en 1818 à Montigny-les-Metz et décédé en 1895 à Lunéville ainsi que son épouse CAHEN Julie née en 1820 à Ennery et décédée en 1892 à Lunéville également.


Plan de la synagogue dressé lors de la vente en 1926
La vie religieuse et l'enseignement
Lors de la Séance du Consistoire Israélite de Metz du 11 janvier1856 il est évoqué
 1 - l'élection de la cornmission administrative
 2 - la présence d'une école israélite sise 4 jardin Botanique
Il y a deux instituteurs: BLOCH 39 rue de l'Arsenal et CAHEN Beer 72 rue de l'Arsenal.

La synagogue
La communauté juive de Montigny-les-Metz présente sur le ban de la commune dès 1811 décide de l'acquisition d'un bâtiment en 1847 afin d'y installer une synagogue. Ce n'est que le 02 septembre 1853 que la préfecture la considère comme un temple légal de 37 m2 au fond d'une cour sis 134 rue de Pont-à-Mousson face à l'ancienne place du marché de la place de la Nation.
Toutefois la rétribution du 'hazan reste à la charge des membres de la communauté .Celle-ci compte 47 personnes en 1874.

Il nous est parvenu les noms de 'hazanim ayant exercé à Montigny/les/Metz :

ABRAHAM Antoine1862
CAHEN1873 jusqu'en 1883
DREYFUS1883
BAUMANN1884 jusqu'en 1897

Dès 1916 l'activité cultuelle cesse.
Dans le cadre de son aliénation en 1923 et de l'achat en 1926 par la commune, la synagogue sera détruite lors de la rénovation du quartier de la place de la Nation dans les années 1980.
Lors de l'agrandissement des Ateliers du chemin de fer  des ouvriers juifs alsaciens et allemands s'installent à Montigny-les-Metz, compensant un peu les départs  vers la France, ou ceux qui s'installent à Metz. Quelques-uns dont nous avons retrouvé la trace intègrent le Home israélite.


Copie de la lettre d'aliénation
Aujourd'hui
Il n'existe pas de communauté dûment constituée malgré la présence de nombreuses familles juives.
La dernière activité commerciale connue de l'auteur de ces lignes est le siège social des frères Alexandre, marchands de bestiaux.

Conclusion
Il ne fait aucun doute qu'à Montigny-les-Metz,  nous ne pouvons pas évoquer la naissance ou la vie d'un de nos célèbres coreligionnaires comme Rabbi Gershon à Metz surnommé la Lumière de l'Exil. ou un philosophe comme Adolphe Franck né à Liocourt.
Les Juifs de Montigny-les-Metz restent présents dans la cité en participant à la vie culturelle de leur cité.

Bernard MICHEL

Sources :
Archives Départementales de la Moselle. Archives Municipales, registres d'Etat civil,  Contrat référence 3E4202/367 à Montigny- les-Metz (les contrats juifs en Moselle avant 1792 Jean Fleury). Compte- rendus des réunions du Consistoire Israélite de Metz.
 Le Verronais 1875


Synagogue
précédente
Synagogue
suivante
synagogues Judaisme alsacien Accueil
© A . S . I . J . A .