WINTZENHEIM

C'est la communauté la plus importante du Haut-Rhin avant la Révolution française.
Une synagogue, remplaçant probablement un édifice privé trop exigu, fut détruite en 1726
sur ordre du Conseil Souverain d'Alsace, pour avoir été construite sans autorisation.

Il semble que la synagogue qui existe aujourd'hui encore a été édifiée au cours du
18ème siècle, et reconstruit en 1828 puis en 1870.

Wintzenheim a été, en 1808, siège du Grand Rabbinat et, à partir de 1824, un des rabbinats
du département du Haut-Rhin.

Synagogue de Wintzenheim  
WINTZENHEIM
sur notre site :

Cérémonie du 250ème anniversaire de la Synagogue de WINTZENHEIM
et de sa réinauguration après d'importants travaux
par Ivan GEISMAR

Dimanche le 10 septembre 2000 sur l’initiative du Consistoire Israélite du Haut-Rhin s’est déroulé une importante cérémonie dans la synagogue de Wintzenheim à l’occasion de la fin des travaux de restauration et du 250ème anniversaire de ce lieu de culte.

Une foule nombreuse avait répondu à l’invitation et se pressait dans l’édifice. Certains descendants des familles ayant vécu à Wintzenheim avaient fait le déplacement qui de Paris, de Bruxelles ou d’ailleurs.

Le préfet du Haut-Rhin et son épouse ont honoré cette cérémonie de leur présence, ainsi que le député de la circonscription, le conseiller général du Canton, le vice-président du Conseil régional, le directeur des Affaires culturelles de la Région, d’autres autorités s’étaient fait représenter. Les autorités religieuses des autres confessions étaient également représentées.

Après un office de Min'ha célébré par M. Suissa ministre officiant de la Communauté de Colmar, les Sifrei-Torah de la Communauté de Wintzenheim ont été introduit en procession par les rabbins, le président et les membres du Consistoire ainsi que par les présidents et vice-présidents de la Communauté de Wintzenheim.

Des allocutions ont été prononcées par M. Raymond Geismar, président de la Communauté, Maître Pierre Dreyfus, président du Consistoire Israélite du Haut-Rhin, M. Jean Kahn président du Consistoire central des Israélites de France et président du Consistoire du Bas-Rhin, M. J. Dreyfus grand rabbin du Haut-Rhin, et par M. le Préfet du Haut-Rhin.

Puis un Sepher Torah a été ressorti de l’Aron Hakodesch et M. Simon Fuks grand rabbin honoraire du Haut Rhin qui occupa le poste de rabbin de Wintzenheim pour son premier poste en 1936 récita la prière pour la Communauté et pour la France. Il termina son intervention en bénissant l’assemblée présente ce qui fut avec l’entrée des Siphrei Thora les moments les plus poignants de cette cérémonie.

Cette cérémonie a été rehaussée par les chants interprétés par la Chorale de la Synagogue de Colmar dirigée par M. André Bloch.

A l’issue de cette cérémonie, une réception était offerte par le Consistoire où le conseiller général du Canton et le premier adjoint au maire prirent également la parole.

Brochure éditée à l'occasion de la réinauguration de la synagogue
septembre 2000

Au moment où nous nous apprêtons à procéder à la réinauguration de notre Synagogue de Wintzenheim, nous pouvons être fiers du résultat visible, après tant d'efforts.

Il est vrai que depuis quelques années déjà, nous songions à rendre à notre vénérable synagogue son lustre d'antan et dans ce but, nous avons sollicité de nombreuses personnes et entreprises, tout en menant parallèlement des démarches afin que le Consistoire, propriétaire des lieux, puisse répondre à notre attente.

Grâce à la ténacité des uns et des autres, des contacts ont été établis, et ce qui semblait a priori une œuvre titanesque a pu s'imposer comme une nécessité pour la préservation du patrimoine juif du Haut-Rhin.

C'est ainsi que grâce au concours des organismes officiels qui ont répondu présents et je me dois de citer la Direction Régionale des Affaires Culturelles, le Conseil Régional d'Alsace, le Conseil Général du Haut-Rhin, M. le Préfet du Haut-Rhin, la Municipalité de Wintzenheim a pris la maîtrise d'ouvrage des travaux sous la direction de Madame STAUB, Architecte des Monuments Historiques.

La toiture du bâtiment a été remplacée, le crépis extérieur dont nul ne garde le souvenir de la dernière réfection a été refait à neuf, les vitraux restaurés à l'identique, les issues ont été mises en conformité et la galerie des dames a été sécurisée.

De plus, l'administration de notre Communauté a jugé bon de faire procéder, à la suite des travaux, à une remise en peinture de l'intérieur du bâtiment.

Qu'il me soit permis de remercier les entreprises, les artisans, les corps de métiers qui ont contribué à cette restauration souvent dans des conditions difficiles.

Merci encore aux annonceurs et à tous ceux qui nous ont soutenus jusqu'à ce jour.

Pour conclure, nous avons voulu marquer cet événement majeur pour notre Communauté en éditant ce fascicule souvenir. Vous y trouverez après les messages des autorités, un article historique de Monsieur Denis INGOLD sur les origines de la Communauté de Wintzenheim jusqu'à la Révolution. Le Grand Rabbin DREYFUS a écrit un article sur le Rabbinat à Wintzenheim durant les deux derniers siècles. Monsieur le Grand Rabbin FUKS, dernier rabbin résidant à Wintzenheim a bien voulu nous apporter sa contribution en rappelant les souvenirs de la Communauté d'avant guerre. Enfin, un article sur la synagogue, écrit par Maître Ivan GEISMAR, complétera ce tableau de la vie juive passée et présente à Wintzenheim.

Raymond GEISMAR,
Président de la Communauté Israélite de Wintzenheim.

Mes ancêtres maternels originaires de WINTZENHEIM - les MAY, les PICARD, les EBSTEIN - doivent être contents, là où ils sont, de voir que l'on s'est préoccupé de donner une deuxième jeunesse à leur schule, à leur Synagogue.

Cet édifice, voué à Dieu, a connu nombre de vicissitudes, depuis sa première construction jusqu'à aujourd'hui, en passant par sa destruction, ordonnée par arrêt du Conseil Souverain d'Alsace du 1er février 1726, jusqu'à sa reconstruction, il y a 250 ans, dans son actuelle texture, à quelques détails près.

Qui aurait pensé que cette Synagogue traverserait ainsi ces deux siècles et demi et que l'on pourrait en l'an 2000 - 5760 du calendrier juif - fêter cette RE-NAISSANCE ?

Qui aurait pensé que 55 ans après la Shoah, et alors que les communautés périphériques des grandes villes ont bien du mal à survivre, des offices réguliers auraient encore lieu dans cette Synagogue ?

C'est la gageure réussie par Ivan GEISMAR : il est arrivé à réunir plus de 40 personnes à Pessah dernier, dans la grande tradition des KATZENELLENBOGEN ou plus près de nous, et de manière contemporaine, du Grand Rabbin Simon FUKS, qui commença sa carrière à WINTZENHEIM et la termina à COLMAR.

La rénovation de cette maison de prières n'aurait pas été possible sans la ténacité, sans l'intelligente obstination de certains, qu'il s'agisse des femmes et des hommes de la Région Alsace, du Conseil Général du Haut-Rhin, de la Ville de WINTZENHEIM, des Bâtiments de France, des divers corps de métiers et enfin du Consistoire.

Chacun à sa place a voulu que cela soit. Que chacun soit, à sa juste mesure, remercié, car sans ces diverses volontés, cette RE-NAISSANCE n'aurait pas pu être.

Pierre DREYFUS,
Président du Consistoire Israélite du Haut-Rhin.

L'inauguration de la synagogue après sa restauration est un moment privilégié pour Wintzenheim.

En effet, ce bâtiment culturel, témoin d'un passé riche qui a marqué la Communauté Israélite de notre région, se voit aujourd'hui réhabilité.

Ce lieu de culte, monument historique original dans sa localisation, offre par sa restauration un embellissement pour notre cité. Ainsi ces travaux n'auraient pu se réaliser sans la détermination du Président BANNER, à qui je rends hommage, à son successeur Maître DREYFUS et Maître GEISMAR, ancien Président de la Communauté et actuellement membre du Consistoire. Dans ce témoignage, j'associerai bien entendu toutes les personnalités de la Communauté avec qui j'ai eu grand plaisir à travailler.

Merci à Monsieur le Préfet Cyril SCHOTT, Monsieur Constant GOERG, Président du Conseil Général, Monsieur Jean-luc BREDEL, Directeur de la DRAC, Madame Anne STAUB, Architecte des Bâtiments de France et tout le personnel de la Commune de Wintzenheim qui ont largement contribué à la réalisation de cette opération.

Soulignons que cette mise en œuvre n'a pas été facile, mais que la volonté de tous les partenaires nous a permis d'aboutir.

Ce dossier me tenait particulièrement à cœur : aujourd'hui ces travaux mettent en relief la beauté de cet édifice dont Wintzenheim peut être fière. Pour ma part, j'ai été très heureux de participer à cette réhabilitation.

Au travers de cet événement, j'adresse à tous les membres de la Communauté Israélite l'expression de ma profonde sympathie et de mes cordiales amitiés.

Guy DAESSLE,
Maire de Wintzenheim.

Je suis particulièrement heureux de pouvoir exprimer ma grande satisfaction d'avoir pu contribuer pour ma modeste part, dans le cadre de mes fonctions d'élu départemental et conformément aux règles et dispositions en application, à la sauvegarde d'un monument du patrimoine Juif de Wintzenheim. En effet, après avoir obtenu auprès de l'administration concernée, en étroite et franche collaboration avec le Président du Consistoire Israélite de l'époque, Monsieur René Banner, le classement de l'Édifice à l'inventaire supplémentaire des Monuments historique, le plan de financement a pu être arrêté dans les meilleures conditions à savoir, la participation de l'État, de la Région Alsace, du Conseil Général du Haut-Rhin et du Consistoire. Quant à la maîtrise d'ouvrage, elle a été assurée par la Ville de Wintzenheim permettant ainsi l'éligibilité au fond de concours TVA.

La maîtrise d'œuvre a été assurée par l'État à travers l'architecte des Bâtiments de France.

Pour conclure, il faut souligner particulièrement la fédération de toutes les bonnes volontés et les énergies pour la sauvegarde d'un témoin marquant de notre histoire et l'identité de la communauté juive de Wintzenheim.

Pierre KNITTEL,
Maire de Wettolsheim,
Vice-Président du Conseil Général du Haut-Rhin.


Synagogue
précédente
Synagogue
suivante
synagogues Judaisme alsacien Accueil
© A . S . I . J . A .