THANN

 

Communauté ancienne datant du 13ème siècle, qui renaît après la guerre de Trente ans. Au début du 19ème siècle, les offices se déroulaient dans un oratoire, chez un particulier. Une synagogue fut édifiée dans une grange en 1818, et remplacée en 1862, au même endroit, par un bâtiment imposant.

Très endommagée par un bombardement au cours de la première guerre mondiale, la synagogue sera restaurée en 1924. Elle sera saccagée sous l'Occupation, puis remise en état après la guerre, et restaurée à nouveau en 1975.

Thann a été le siège d'un rabbinat à partir de 1858.

"Synagogue de Thann en habits de fête"
(Photo Archives Communauté de Thann)

Cliquez ici pour accéder au blog des Amis de la Synagogue de Thann et pour voir les travaux de rénovation

Aspects de la présence juive dans la Vallée de la Thur
Nicolas GRASSLER
Index chronologique établi à partir des recherches effectuées aux Archives municipales de la Ville de Thann
A partir de 1915, section "Archives modernes", série P III, boîte n°337

13ème s. : Premiers témoignages attestant d'une présence israélite à Thann
La synagogue détruite pendant la première guerre mondiale,
sur une carte postale ancienne



Synagogue de Thann
Un office chanté par M. Hemendinger, 14 juillet 1948

1309 : Antisémitisme virulent. Des bûchers sont organisés à Thann et Roderen.
1473 : On recense trois familles juives dans l'enceinte de la ville.
1648 : Fin de la guerre de Trente Ans
1784 : Recensement général des Juifs d'Alsace. Pour la seule commune de Thann, on dénombre sept familles, soit 35 personnes (liste disponible).
1817-1818 :

Edification du premier lieu de culte, à partir d'une grange désaffectée.

1831 : Louis-Philippe accorde l'égalité du culte israélite avec les cultes chrétiens ; les rabbins et ministres officiants percevront désormais un traitement. On procède à un découpage administratif du judaïsme ! Thann devient un arrondissement en 1870 et comprend quatre cantons.
1850 : Moins de cinq cent juifs vivent à Thann.
1855 : Aménagement d'un oratoire dans une demeure prêtée par la famille (Abraham ?) Schick, à Fellering.
1858-1859 : Samuel Dreyfus est nommé Rabbin de Thann et succède à Isaac Gradwohl. La communauté, jusqu'alors dépendante de Soultz, possède désormais son propre rabbinat.
22 octobre 1859 : Décision de démolir la grange-synagogue
1862 : Edification d'une vraie synagogue en pierre, de style néo-byzantin. La communauté a dû acquérir les bâtiments de l'ancienne prison de la ville.
1870 : La communauté de Fellering s'agrandit et l'école du village accueille le Talmud Torah dans ses locaux.
1873 : Le Rabbin Salomon Moock est choisi pour succéder à Samuel Dreyfus.
1874 : Deux écoles israélites accueillent les enfants à Thann (Ecole de Filles et Ecole de Garçons). En 1874, l'institutrice des filles quitte son poste, elle sera remplacée par le Rabbin Wurmser.
Garçons et filles bénéficiaient de deux heures d'enseignement religieux par semaines. Fin 1874, le Rabbin Wurmser assure huit heures de cours pour quarante élèves.
1882 : Wurmser demande à être reconnu comme aumônier des Ecoles israélites.
1885 : Apogée du judaïsme dans la Vallée de la Thur. Plus de 630 pratiquants sont recensés pour la seule ville de Thann.
1914 : Destruction quasi totale de la synagogue, à la suite de bombardements.
1915 : Le Rabbin B. Meyer est domicilié à Fellering, il enseigne à onze élèves.
1919 : B.Meyer enseigne également le Talmud Torah à Thann. La Ville le rémunère et lui attribue un logement.
1922 :

Mr Reibel, ministre des Régions libérées, entreprend les démarches nécessaires à restaurer l'édifice, qui sera inauguré en 1924.

1923 : Les communes suivantes rémunèrent le Rabbin Meyer pour son enseignement :
Cernay – Soppe-le-Bas – Fellering – Oderen – Urbès – Masevaux – Husseren-Wesserling – Saint-Amarin – Bitschwiller – Thann – Vieux-Thann.
1925 : Création d'un poste de ministre-officiant, "rétribué sur les fonds de l'Etat", en compensation d'un poste supprimé à Réguisheim.
Juillet 1929 : A la suite des "Journées nationales", le Maréchal Pétain remercie la Communauté Israélite de Thann "pour l'achèvement des quatre grands mouvements du front".
1931 : Recensement des Israélites dans les villages avoisinant Thann (listes disponibles).
1934 : Dans un courrier daté du 14 août 1934, Mr Lucien Dreyfus, président de la Communauté Israélite de Thann, "remercie Mr le maire de Thann pour son avis favorable concernant le maintien d'un rabbinat dans sa ville".
1935 : D'après son président, la Communauté Israélite de Thann comptait 25 hommes, 32 femmes et 22 enfants.
1940-1944 : La synagogue est saccagée et transformée en local du Winterhilfswerk (service d'aide aux démunis mis en place par les Nazis).
1948 :

Restitution de l'édifice à la communauté (Rabbin Poliatchek).

1950-1960 : Déclin de la Communauté.
1983 : Dernier mariage célébré à la synagogue de Thann.
2013 : Début des fouilles entreprises par le Service Archéologie de la DRAC
2014 : Mise à découvert d'un mikwé (bain rituel) datant de 1860


Synagogue
précédente
Synagogue
suivante
synagogues Judaisme alsacien Accueil
© A . S . I . J . A .