MOLSHEIM

A l'emplacement de la première synagogue érigée en 1721, fut construite en 1822 une synagogue nouvelle, elle-même rebâtie en 1858 parce qu'elle menašait ruine, puis restaurée en 1872.
Endommagée durant la deuxième guerre mondiale, elle fut detruite après la Libération. On construisit une maison d'habitation sur ses fondations.
La synagogue de Mertzwiller était semblable à celle de Reichshoffen sur le plan architectural.

REPÈRES CHRONOLOGIQUES
établis par Alain Kahn
1300 : vestige d'une synagogue (épigraphe à caractère dédicatoire dans un mur de la rue des Étudiants)

Pierre "Judenstein" - adresse : Musée de la Chartreuse, prieuré des Chartreux, Molsheim, France
Cette pierre est le seul vestige de la présence d'une communauté israélite dans la cité à l’époque. Cette inscription commémore le don d'un juif en faveur de la synagogue médiévale de Molsheim. Avant 1343, l'évêque Berthold de Buchegg a autorisé les juifs à construire un sanctuaire à Molsheim. Lors des persécutions de 1349, ils sont chassés de la ville, leurs biens sont confisqués et la synagogue est dévastée. La provenance exacte de cette pierre hébraïque, jadis scellée dans le mur d'une maison de la rue des Étudiants, est inconnue.
1308 : l’Empereur Henri IV gage les juifs de Molsheim
1334 : Un certain "Jacob de Molsheim" est cité à Strasbourg
1343 : l’évêque autorise la construction d’une synagogue
1346 : un certain Wewelin, fils d’Isaac, est propriétaire d’un vignoble
1349 : expulsion des juifs (peste noire)
1377 : présence d’une synagogue
1383 : un "juif de Molsheim" est de nouveau cité à Strasbourg
1383-87 : Isak et Joselin viennent de Millesheim ; la synagogue désaffectée devient une "Bürgertrinkstube" (taverne des bourgeois)
1434 : un juif de Molsheim copie des livres cabalistiques
1440 : expulsion définitive ordonnée par l’évêque de Strasbourg Rupert von Simmern (1440-1478)
1706 : 20 créances juives sont enregistrées pour un total de 814 florins
1713 : Baruch Weil de Strasbourg et Itzig de Rosheim obtiennent la ferme du sel pour 4100 litres par an
1707 : le Cardinal de Rohan souhaitant accueillir les juifs, le "Judengeld" (taxe des juifs) est fixée finalement à 400 livres, mais sans autorisation de résidence
1731 : abandon de la taxe et du droit de résidence
1754 : Joseph Steinhardt, préposé des juifs auprès de l’évêché puis préposé de la nation juive en Alsace
1866 : 5 juifs résident à Molsheim
1882 : 45 juifs résident à Molsheim
1889 : naissance de Lucie Weill, fille de Isidore Weill, commerçant, elle fut l’une des 153 victimes, deux ans avant le "Titanic", du naufrage en 1910 du paquebot "Général-Chanzy", de la Compagnie générale transatlantique, qui assurait la liaison Marseille-Alger où elle voulait rejoindre sa sœur Marthe. Elle est enterrée à Rosenwiller
1891 : visite du Rabbin Goldstein de Mutzig
1900 : 70 juifs résident à Molsheim
Sermon patriotique du Rabbin Goldstein de Mutzig à la Synagogue à l’attention des nouvelles recrues juives sous le drapeau
1901 : création d’une association des "Frères du Chabbat" pour l'organisation de soirées d’études en particulier
1905 : Raphaël Weill, chantre
1910 : 63 juifs résident à Molsheim
1936 : 55 juifs résident à Molsheim
1945 : Victimes du nazisme : Sophie Bauer née Schumacher (1869), Joseph Blum (1899), Armand Eisenmann (1902), Jeanne Fuchs (1902), William Kahn (1876), Renée Levy geb. Dreyfuss (1908), Lucien Meyer (1901), Berthe Moch (1874), Clemence Moch (1873), Rose Schumacher (1870), Alice Schuster (1898), Maria Theresa Schwalb (1915)
1953 : 30 juifs résident à Molsheim (Président : Rolf Baer)
Cliquez ici pour consulter les Sources


Synagogue
précédente
Synagogue
suivante
synagogues Judaisme alsacien Accueil
© A . S . I . J . A .