Patrick BLUM
1954 - 2021


Patrick Blum Enfant de Hochfelden, c'est là que celui qui faisait fonction de ministre officiant, Samuel Becker, lui a enseigné les fondements du chant liturgique.

Membre de la Chorale de Haguenau depuis 1978, il a approfondi ses connaissances du répertoire synagogal local sous la direction de Monsieur Oscar Kugler, ministre officiant de la communauté.

En diverses occasions, il a interprété ces airs en qualité de soliste. Lors de certaines manifestations, il vient renforcer la chorale de la Synagogue de la Paix à Strasbourg.

Patrick Blum s'est toujours dévoué pour le bien de sa communauté, dont il est le président depuis 1986.

Ses deux fils ont suivi sa voie :
Jonathan est ministre officiant,
David est soliste à Londres, et il effectue des vacations à Haguenau pour les offices de Tishri.

A la suite de ses parents qui possédaient un magasin de confection à Hochfelden, Patrick Blum avait ouvert une boutique semblable à Haguenau. Il a témoigné de l'évolution de ces lieux sur notre page "Magasins".

Patrick Blum est décédé des suites du Covid 19 le 8 avril 2021.


Hommage de Raymond Lévy
Coordinateur des associations ASHERN (Association des Sites Hébraïques de Reichshoffen et Niederbronn-les-Bains) et de l’AMJAB  (Amis  du Musée  Judéo Alsacien de Bouxwiller)

Pilier du judaïsme d’Alsace du Nord, Patrick est originaire de Hochfelden, mais il s’établit commerçant à Haguenau.
Doué d’une belle voix de ténor, investi dans ce judaïsme rural alsacien dont il était l’un des derniers survivants, il succédé à Oscar Kugler après son décès comme soliste de la chorale de Haguenau, et devient vite l’âme, plus que le Président, de cette communauté en voie d’extinction, avec le Rabbin Heymann.
Travailleur inlassable, il ne cesse d’organiser et d’animer les offices, mais aussi des rencontres entre les Juifs d’Alsace du Nord par des concerts de prestige à la schülle ou des repas casher lors des grandes fêtes ou événements qui sont restés dans toutes les mémoires.
Il était aussi un membre très actif de la ‘Hevra Kadisha (Société du devoir envers les défunts)

Francis Lévy, Président du Consistoire Israélite du Bas-Rhin, le nomme référent pour l’Alsace du Nord pendant tout son mandat.
Patrick s’investit alors au service des anciennes communautés disparues et surtout de la gestion des cimetières juifs.
Celui d’Ettendorf lui tient particulièrement à cœur, non seulement parce qu’il est le cimetière de ses ancêtres, mais encore parce qu’il constitue un véritable monument historique au judaïsme rural alsacien du XVIe siècle à nos jours.
Il respecte ainsi la parole donnée à son père de continuer son œuvre de gestion de ce lieu. Mais aussi, il va beaucoup plus loin en fondant l’APCIE qui se donne pour but de faire de cette nécropole un lieu d’enseignement de l’histoire juive ouvert à tous les publics.
La cérémonie à la mémoire des morts pour la France qu’il y avait organisée a marqué les esprits.

En 2019, Patrick Blum avait organisé une belle cérémonie du souvenir au cimetière de Schmieheim et à la synagogue de Kippenheim transformée en lieu de mémoire.
De g. à d. : Freddy Raphaël, P: Blum, le maire de Kippenheim et le
grand rabbin Harold Weill - © Claude Truong-Ngoc
Patrick Blum et Francis Lévy ont organisé une cérémonie retentissante à la mémoire de la communauté disparue de Schmieheim, en Allemagne.
Habité par le devoir de mémoire, animé par cet esprit pratique et constructif du judaïsme alsacien ancestral, il se met au service de nombreuses associations juives d’Alsace du Nord tels que l’AMJAB, l’ASHERN, Routes du Judaïsme Rhénan et le B’naiBrith Hirschler, sans compter sa participation inlassable à la chorale du Chant Sacré, le chœur d’hommes qui anime les offices de la grande synagogue de Strasbourg.

En résumé, un homme connu comme le loup blanc dans les communautés juives alsaciennes, mais aussi bien au-delà, un battant sur lequel on pouvait toujours compter, dont les conseils étaient écoutés, animé par un enthousiasme communicatif.
Il laisse Jocelyne, son épouse, ainsi que Jonathan et David, ses fils avec leurs épouses et enfants respectifs à qui il a su transmettre ses valeurs, musicales et humaines.
Patrick, tu nous manques.



Lekho Dodi chanté par Patrick Blum

Odekho chanté par Patrick Blum


Synagogue
précédente
Synagogue de Haguenau
Synagogue
suivante
synagogues Judaisme alsacien Accueil
© A . S . I . J . A .