ETTENDORF
Extrait du Bulletin de nos communautés


Roland BLUM, natif de Hochfelden, nous a quittés en mars 2009.
M.Blum, pendant cinquante années, a su mettre en valeur le Cimetière d'Ettendorf avec une volonté de réussir malgré les difficultés liées à cette tâche. Il a eu la gentillesse de m’initier à la connaissance de ce dernier, lorsque le président du Consistoire m’a chargée du suivi des cimetières et synagogues bas-rhinois. C’est à cette occasion que j’ai eu le plaisir de faire sa connaissance. J’ai été impressionnée par le soin qu’il portait à l’entretien de ce lieu magnifique; il y consacrait toute son énergie ; il pouvait raconter des anecdotes sur chaque famille qui y était enterrée; il m’a aussi narré les derniers enterrements, dont celui qui s’était produit sous la neige ! L’entretien de ce lieu de mémoire lui tenait à coeur et je suis sûre que sa mission sera relayée avec zèle par son fils Patrick, président de la Communauté de Haguenau.
Pour le Consistoire : Mme Michèle Jablon

Après avoir cessé toute activité professionnelle M et Mme Blum s’installèrent à Strasbourg où tout naturellement il devint un membre actif et présent aux offices quotidiens.C est ainsi qu’il devint un membre actif de la Hevrah Kadishah . Pour cette sainte mission il fut également largement présent au moment où les metaharim étaient sollicités.
Nous garderons de Mr Roland Blum le souvenir d’un homme sage , conciliant et disponible en permanence jusqu’à la fin de ses jours .

Pour la Hevrah Kadishah : Mr Messod Mimran
Sous le nom de ATINHEIM, en 766, et de EDININCOM en 788, de ATENHEIM en 855, nous trouvons cette petite localité dans divers documents aux époques indiquées. Entre le 13ème et le 14ème siècle, le nom devient HETENDORF et ETINDORF pour se transformer finalement en ETTENDORF, nom actuel.

Le village était au cours du 15ème siècle un Reichsdorf dépendant de la Landvogtei de Haguenau, et appartint plus tard, jusqu'en 1640, à la famille noble des Wangen.

La présence de juifs dans divers villages autour de Haguenau a été constatée dès le 14ème siècle, ainsi il y en avait à Ettendorf, à Surbourg, à Wingersheim, à La Walck, etc. Mais c'est le village, en lui-même sans grande importance, d'Ettendorf, qui en a hébergé le plus grand nombre à tel point que la localité renferme le cimetière juif le plus ancien et le plus vaste de notre région.

L'autorisation à l'ouverture de ce cimetière fut donnée dès le début du 15ème siècle, en même temps que pour celui de Dangolsheim et sensiblement à la même époque que pour celui, aussi célèbre, de Rosenwiller. Cette immense nécropole est située sur les pentes d'un petit coteau près du village et s'étend environ sur 18 hectares. On prétend que cette nécropole, au moins dans sa partie la plus ancienne, aurait été fortifiée en son temps, c'est-à-dire entourée de murs pouvant résister à des assauts et pouvant servir de refuge en cas de besoin.

Ce cimetière bien connu de la plus grande partie des habitants juifs de notre région, avait servi de nécropole à de nombreuses communautés de notre département ; encore de nos jours plus de douze communes des environs l'utilisent pour y enterrer leurs morts.

D'après divers auteurs, il y eut autrefois à Ettendorf une très grande communauté juive, et à certains moments le village semble avoir été habité par plus de 600 juifs, ce qui paraît un peu exagéré pour ce petit village. Ce qui est certain, c'est que vers la fin du moyen-âge, il y eut à Ettendorf une célèbre école rabbinique ayant par moments six maîtres et plus de 150 élèves ; ceci explique sans doute le nombre très important de juifs dont nous venons de parler. On sait que, une partie du moins des élèves, et peut-être des maîtres, avaient trouvé à se loger dans les divers villages environnants dont nous avons cité les noms plus haut.

En 1784, lors du grand recensement, on dénombra encore 124 juifs à Ettendorf. Leur nombre diminua rapidement et actuellement le village n'est plus habité, si nous sommes bien renseignés, par aucune famille juive, suivant ainsi le destin de tant d'autres communautés rurales de nos départements.

L. W.          

Bibliographie

Le cimetière sur une carte postale ancienne

L'entrée du cimetière


Fronton de la maisonnette du cimetière

Roland Blum, président du cimetière d'Ettendorf



Agrandir le plan

Synagogue
précédente
Synagogue
suivante
synagogues Judaisme alsacien Accueil
© A . S . I . J . A .