Naftali

Noé
quand
il sortit...

Noé quand il sortit de l'arche prisonnière
suivi des animaux échappés au déluge
il but le vin nouveau de sa vigne sauvée
De Babel à New-York brûle mon arc en ciel
moi qui m'obstine dans la claire angoisse de l'exil
et ne possède d'autre patrie que la vie
je veux lever un miroir de pierres jusqu'à mes cils
pour détourner le soleil vers ma fontaine tarie.
Quand le sang des images de Dieu se dessèche en nous
l'éclat des eaux ravive le feu dans l'âme inconstante
une attraction brusque rend nos genoux
semblables aux vagues dans la nuit éternellement bondissantes :
l'antique parenté renaît du débordement marin
nos écumes se mêlent en tournant sur les écluses ouvertes :
lourds astres éclatés dans le gel du matin
qui soutenez le ciel entre vos mains inertes
arbres réels et noirs qu'enchaîne seulement
le cercle des oiseaux rayonnant sur la neige
votre lait sourd violemment
dans la fraîcheur du vent
où l'homme se retrempe et de la nuit s'allège.


Extrait de La lutte avec l'ange, Ed. Les Lettres, 1950.

texte precedent texte suivant Accueil judaisme Accueil Vigee

Personnalités  judaisme alsacien Accueil
© : A . S . I . J . A.