Élie Wiesel - Échos d'une quête
Joë Friedemann


Editions Orizons, novembre 2019 ; 174 pages ; 15,5 x 24 cm ; ISBN : 979-10-309-0198-6 ; 19,00 €
l'ouvrage peut être chargé en .PDF à l'adresse : https://www.editions-harmattan.fr/

L'œuvre d'Elie Wiesel  peut se définir non seulement comme celle d'un écrivain,  témoin d'une période noire à nulle autre pareille , mais aussi d'un penseur, d'un homme d'action, d'un éveilleur des consciences, engagé, à l'instar d'un Camus et d'un Malraux, dans toutes  les luttes morales et humanitaires  de son époque, et possédant au plus haut degré  comme  "une sorte d'angoisse du destin".

Mises à part deux études concernant l'œuvre de fiction de l'auteur ( La Ville de la chance et Les Portes de la forêt),  un aspect moins focalisé sur la recherche académique a été mis en évidence dans cet ouvrage. Il s'agit d'un relevé des pensées  et des aphorismes  enchâssés, souvent de manière percutante, dans l'ensemble de ses écrits. Et ce, un peu à l'image des maximes ou adages constituant la structure des œuvres de certains de ses prédécesseurs en ce  domaine : depuis les Proverbes de Salomon, les sentences 'hassidiques, jusqu'aux Pensées de Pascal ou les Maximes de La Rochefoucault.  En un sens, Elie Wiesel, dans ses pensées, vise à ramasser tout ce que lui avait enseigné son éducation et sa formation religieuse, mais aussi et surtout, les  leçons de sa tragique expérience.

Pour exemples , quelques aphorismes et  réflexions  de l'écrivain :

Personnalités  judaisme alsacien Accueil

© A . S . I . J . A .