Haïm Cohen - le frère de Léo Cohn
1911 - 2002

HCHaïm Cohen, vice-président honoraire de la Cour suprême, est décédé le mercredi 10 avril à Jérusalem, âgé de 90 ans.
Le juge Cohen était connu pour ses conceptions modernistes, et pour son combat continuel pour les droits de l'homme : il était président de l'Association israélienne pour les Droits de l'Homme, président du Comité public pour les Juifs des Pays arabes, et président du Comité directeur de l'Institut Zalman Shazar.

H. Cohen, qui était Docteur en Droit, était surnommé "Monsieur Loi", et avait occupé de nombreuses fonctions : procureur de l'Etat, conseiller juridique du Gouvernement (de 1949 à 1960), ministre de la Justice (1952), et juge à la Cour suprême pendant plus de vingt ans. Dans l'exercice de ses fonctions il a laissé son empreinte plus que tout autre juriste israélien sur les droits de l'homme en Israël.


H. Cohen naît à Lubeck en Allemagne dans une famille juive orthodoxe. Dans sa jeunesse il est le président de la branche de l'Agoudath Israël de Hambourg. Il est monte en Israël à l'âge de 19 ans pour étudier à la Yeshiva Mercaz Harav Kook à Jérusalem, et il officie même comme 'hazan dans le quartier de Mea Shearim. Au bout de quelques années il est retourne en Allemagne pour étudier le droit à l'Université de Francfort, d'où il est revient en 1933, avec les titres d'avocat et de docteur en Droit.

A Jérusalem, il a effectue un stage dans un cabinet d'avocats, avant d'ouvrir son propre cabinet.

En 1949 il est nommé directeur général du Ministère de la Justice, et en 1950, il devient Conseiller juridique du Gouvernement, restant à ce poste jusqu'en 1960. En 1952 il exerce parallèlement la fonction de ministre de la Justice. En 1960, il est appellé à siéger comme juge à la Cour suprême, fonction qu'il occupreq jusqu'en 1981.

Parallèlement à son service public, H. Cohen est s'occupe activement promouvoir sa conception professionnelle et ses valeurs humaines et morales. Il est conférencier et professeur invité à la Faculté de Droit de l'Université Hébraïque et de l'Université de Tel Aviv, représentant d'Israël au Comité de l'ONU pour les Droits de l'Homme et membre du Tribunal international de La Haye. De plus il est membre du mouvement Te'hila - Mouvement laïque israélien pour un judaïsme laïque.

Son activité admirable lui vaut une grande estime. Il a reçu le Prix d'Israël et le Doctorat d'honneur de l'Université Georgestown de Washington et de l'Université Hébraïque de Jérusalem. En 1994, il reçoit le titre de Notable de Jérusalem.

H. Cohen s'est occupé notamment du procès de Jésus, et a même édité un livre à ce sujet. En 1968 il a étonné le monde chrétien en établissant que Jésus avait été jugé par les Romains, et non pas par le Sanhédrîn, et que ce sont les Romains qui l'avaient mis à mort.


Dirigeants  judaisme alsacien Personnalités
© A . S . I . J . A .