La chorale EI de Léo Cohn


Entre 1935 et 1938, Léo Cohn dirige le premier local des EIF, "Notre Cité", 38 rue Vital dans le 16ème arrondissement de Paris. C'est là qu'il crée la première chorale EI, avec une exigence de qualité très élevée : tous les choristes doivent savoir lire une partition. La chorale se produit plusieurs fois en public. Son répertoire sera composé d'abord de chants scouts, puis d'airs folkloriques juifs et français et même de chant classique et de musique d'avant-garde. A cette époque Robert Gamzon travaille dans une maison d'édition de disques, et c'est grâce à lui que les morceaux ci-dessous ont pu être enregistrés.
L'enregistrement nous a été aimablement communiqué par Noémie CASSUTO (la fille de Léo).

  1. Dessin de Liliane Marx
    Pot-pourri de musiques liturgiques ; on entend Léo Cohn à la flûte

  2. Tanou rabbanane : chant de la fin du Seder de Pâque,sans doute composé par Léo Cohn lui-même, où l'on entend sa voix

  3. La Hatikva : chant qui deviendra neuf ans plus tard l'hymne national de l'Etat d'Israël

  4. Yarden ("Mon Jourdain")

  5. Yom menoukha ou kedousha - piyouth (poème liturgique) chanté pendant la soirée du Shabath

  6. Hinema tov ou manayim (Psaume 133:1) : "Qu'il est bon et agréable pour des frères de se trouver ensemble !"

  7. Sim Shalom - extrait de la prière quotidienne interprété sur l'air de l'office EI

  8. Maoz tzour - chant traditionnel de la fête de Hanouka

  9. Avinou malkeinou - liturgie des fêtes de Tishri avec la voix de Léo Cohn


Dirigeants  judaisme alsacien Personnalités
© A . S . I . J . A .