DANIEL - MEIR WEIL
28.03.1949 - 6.10.1973
Daniel Weil
Daniel est né à Strasbourg, le 28 mars 1949, 27 Adar 5710, fils de Rachel et de Roger Weil (za'l) et petit frère de Gabriel.

    La famille Weil vit dans la ferme familiale, à la Musau, faubourg de Strasbourg.
Roger est éleveur de moutons.


Rachel et Roger étaient actifs dans le cadre de la communauté et ont donné une éducation juive et sioniste à leurs enfants.
Daniel a été élève du jardin d'enfant de la communauté et de l'école Aquiba.

 

En 1955, à la naissance de Myriam, la famille quitte la Musau et déménage à Strasbourg.

En 1958, naissance du petit frère Ariel.

Daniel étudie à l'école Aquiba et reçoit une éducation générale et juive.
Il est actif aux E.I.F. comme scout et comme chef. Il dirige une patrouille dans une troupe locale, puis devient assistant chef de troupe et participe à la direction des camps d'été.
Dans toutes ces activités, Daniel est aimé et admiré par ses scouts et par les autres chefs.

En parallèle, il est également actif dans la communauté et dans les activités sionistes.
Daniel s'intéresse à la littérature, au cinéma et il est tout particulièrement attiré par la philosophie et la pensée juive.

Après la guerre des six jours, Daniel monte en Israël et se joint à son frère Gabriel qui venait de finir son service militaire. Il étudie le judaïsme pendant un an au "Mahon Gold" (Ecole de formation pour enseignants de matières juives, dépendant de l'Agence Juive). A la fin de cette année d'études, il se porte volontaire pour le service militaire dans le cadre du Nah'al parachuté. Pendant son service militaire, Il participe aux combats sur le Canal de Suez.

Après son service militaire, Daniel séjourne au kibboutz Tel Katzir. Il s'intéresse à l'agriculture et songe suivre les traces de son père, éleveur de moutons.
Il décide d'abandonner la philosophie et se tourne vers l'agronomie.
Possédant un bac philo, il complète ses études et s'inscrit en biologie à l'Université de Jérusalem.
Pendant ses études il est de temps en temps appelé pour des périodes de réserve. En janvier 1971, il fait une formation de secouriste qui convient parfaitement à son caractère : délicat, sensible, fort, plein d'énergie et de volonté à aider les autres ainsi que modeste.

Fin 1970, Roger, Rachel, Myriam et Ariel font leur alyah. Toute la famille est enfin à nouveau réunie.
Daniel se déploie pour les aider dans leur intégration en Israël. Il progresse dans ses études et c'est un étudiant assidu. Il s'intéresse à la génétique.

Il rencontre Gilda, une nouvelle immigrante de France, également étudiante en biologie. Ils se marient début octobre1972.

En septembre 1973, alors qu'il attends les résultats de ses derniers examens de licence de biologie, il est rappelé par l'armée et part en période de réserve. Son unité prend position dans la partie nord du Canal de Suez, dans le fortin Orkal. Daniel sert de secouriste.
Dès le déclenchement de la Guerre de Kippour, le fortin est pilonné. Daniel aide à soigner les blessés et il est atteint par un obus alors qu'il se précipitait pour porter secours à un blessé. Il meurt le jour de Yom Kippour, 6 octobre 1973, 10 Tishri 5734.

Daniel est porté disparu et ce n'est que quelques mois plus tard que son corps est ramené d'Egypte.
Il est enterré le 27 Shvat 5734, dans le carré militaire du cimetière de Sdé-Yaacov.

 

Il reçoit le grade de sergent à titre posthume. 

Dans la lettre de condoléances adressée à sa famille, le ministre de la Défense d'alors, Moshé Dayan écrit : "Daniel à servi dans le cadre des Services Médicaux de l'Armée. Il a été un soldat exemplaire et un ami sans reproches. Tous ceux qui l'ont connu l'ont aimé. Son souvenir nous accompagnera toujours."

Stèles et plaques du souvenir :


"Yaar Hameginim" près de Nah'chon
 
Strasbourg à l'Oratoire des Jeunes


à l'Université de Jérusalem


Mémorial du Bataillon 68 du Régiment de Jérusalem


Israel Judaisme alsacien Accueil
© A . S . I . J . A .