En souvenir de Pascal Themanlys
27 septembre 1909 - 25 juin 2000

Pascal Themanlys est né à Paris en 1909.  Ses parents dirigeaient le Cercle de Philosophie cosmique qui diffusait la pensée de Max Théon, et il a donc reçu dès son plus jeune âge une initiation à la mystique juive, qu'il a complétée par la suite par ses propres études des sources traditionnelles et de la Kabala.  C'est à l'âge de quinze ans qu'il a publié son premier recueil de poèmes, et dès lors il écrira des ouvrages poétiques, des oeuvres dramatiques et plusieurs livres de pensée juive. En 1934 il publie Les merveilles du Becht, le premier livre en langue française évoquant la personnalité du Baal Shem Tov.

Réfugié à Pau pendant la guerre, il participe activement à l’action de la Résistance juive. Il épouse sa femme, Raymonde, en 1947, et ils auront trois enfants. Vivant  en Israël depuis 1949, il y dirige la section française du Département de l’Information de l’Agence Juive. Il est le fondateur des Amitiés Israël-France. Il a enseigné la mystique juive directement, ou à travers les ouvrages qu'il a publiés en français, en anglais et en hébreu.

C’était un maître d’une générosité inépuisable, qui savait mettre tout le monde à l’aise et enseigner à chacun ce qu’il avait besoin d’apprendre. Sa distinction naturelle se laissait percevoir à travers sa modestie et son sens de l’humour.

Introduction à la réédition des Merveilles du Becht

Par Danielle Storper Perez (extrait)

Pascal Themanlys est journaliste, écrivain, poète, et avant tout Kabaliste. Membre fondateur, au cours des années trente, du mouvement Rouah Israël qui milite en faveur d’un sionisme spirituel, après la seconde guerre mondiale, il s’établit en Israël avec toute sa famille.

Initié par ses parents, Pascal Themanlys est héritier d’une double tradition, la kabale du Ari, Rabbi Itzhak Louria, et la philosophie cosmique qu’Eliezer Mordechaï Théon (1848-1927) et sa femme Alma ont eux-mêmes transmis à ses père et mère, Louis Moïse et Claire Themanlys.

Théon, originaire de Pologne, après avoir passé son enfance et une partie de son adolescence en milieu hassidique et kabaliste, obtient très tôt de ses maîtres l’autorisation de partir en Europe occidentale pour y diffuser la sagesse dont il est dépositaire. En Grande-Bretagne, il rencontre son épouse Alma vivant la plupart du temps à Tlemcen. Ils donneront forme, à travers une oeuvre gigantesque dont seule une petite partie a été publiée à ce jour, à la philosophie cosmique. L’aspect le plus remarquable de cette oeuvre, qui se présente comme une immense épopée cosmique et que Pascal Themanlys a toujours considérée comme sa plus grande source d’inspiration est sans doute la place qu’y occupent les femmes dans un travail de méditation destiné à pénétrer et ordonner les univers dans les temps et les espaces.

Né au cours de la première décennie du vingtième siècle, Pascal Themanlys évolue au sein d’une haute bourgeoisie créatrice de codes et de tendances, tant artistiques que spirituelles. Selon ses propres termes, ayant en lui “l’âme d’un kabaliste et d’un poète espagnol”, il sera à la fois “attiré par le monde de Proust et celui du roi Salomon”. Il partagera, avec un de ses meilleurs amis, Itzhak Friedman, descendant de la famille du grand sage de Medzeritch, Dov Baer et de l’illustre famille du rabbi Israël de Roujine, l’adhésion enthousiaste au monde hassidique. La tradition dont il est héritier leur permettra de saisir la face la plus secrète de ce hassidisme.

Pascal Themanlys est âgé d’à peine plus de 20 ans lorsqu’il écrit Les Merveilles du Becht. Il a déjà publié un recueil de poèmes et deux autres livres et publiera par la suite un nombre considérable d’écrits littéraires et/ou spirituels. Mais cet ouvrage est probablement le plus touchant car il est totalement empreint de l’intensité d’une ferveur mystique juvénile qui, jointe à la profondeur des connaissances initiatiques qui le sous-tendent, le rendent extraordinairement lumineux.

Bibliographie de Pascal Themanlys :

  • Le monocle d’émeraude (poèmes), préface d’Hélène Vacaresco, Ed. Delpeuch, Paris 1924.
  • Le souffleur, illustré par Bouche, Ed. Marcelle Lesage,1927.
  • Figures passionnées, Ed. Delpeuch, Paris 1930.
  • Les merveilles du Becht, Ed. Lipschutz, Paris 1934.
  • Grands d’Israël, Ed. Rieder, Paris 1938.
  • Cocktail de fruits, Ed. Beresniak, Paris 1938.
  • Détresse et résistance juives, M.N.C.R., Grenoble, octobre 1944.
  • Influences, Ed. Pro Libro, Paris 1949.
  • Max Théon et la philosophie cosmique, Bibliothèque Cosmique, 1955.
  • Un itinéraire de Paris à Jérusalem, Cahiers de Jérusalem, Jérusalem, 1963.
  • Shaar Lesodoth Hahitbonenouth (en hébreu) , Ed. Argaman, Jérusalem, 1981.
  • A Way of Meditation in the Light of the Kabbala (en anglais), Ed. Argaman, Jérusalem, 1981.
  • Likrat Haboker Hagadol ? (en hébreu), Ed. Argaman,, Jérusalem, 1982.
  • Si ‘hou Bekhoi Niflotav (Entretiens avec Danièle Storper (en hébreu), Ed. Argaman, Jérusalem 1987.
  • Or ‘Hadash al Tsion (en hébreu), Ed. Argaman, Jérusalem, 1987.
  • Visions of the Eternel present (Selections from the Cosmic Works of Max Theon) - (en anglais), Ed. Argaman, Jérusalem, 1991.
  • A l’approche du grand matin Ed. Argaman, Jérusalem, 1996.
  • Rééditions des Merveilles du Becht :
    • en hébreu : Editions Argaman, Jérusalem, 1999.
    • En français : Yerid Hasfarim, 6 rue Mea Shearim Jérusalem, 2000 (tél/fax : 972 2 537 00 16).
Adresse des Editions Argaman : B.P, 6988 Jérusalem, Israël
tél : 972 2 671 45 60
argaman99@yahoo.com

Vers le site de la Revue de Philosophie Cosmique

Israel Judaisme alsacien Accueil
© : A . S . I . J . A.