Au terme de 1998, année du cinquantenaire de laDéclaration universelle des Droits de l'Homme,

Des Israéliens nés en Alsace animent un mouvement de la paix religieux

par Lucien Lazare

© Julienne Hertz
Colombe

Est-il besoin d'insister sur le lien entre la cause des droits de l'homme et celle de la paix ? Pour les militants de Oz Ve-Shalom/Netivoth Shalom, mouvement israélien religieux pour la paix, ce lien est évident et incontournable.

Un bref mot d'histoire tout d'abord : en 1975, à Jérusalem, a été fondé Oz Ve-Shalom, "groupe idéologique religieux sioniste". Sept ans plus tard, en 1982, au plus fort de la guerre du Liban, s'est constitué Netivoth Shalom, "Mouvement pour la Tora, le sionisme et la paix". Les fondateurs étaient cette fois de jeunes réservistes appelés au frond, simples soldats et officiers, mais tous étudiants ou enseignants d'instituts talmudiques (yeshivoth). Les deux structures ont presqu'aussitôt fusionné. Elles constituent jusqu'à ce jour un seul et unique mouvement juif religieux pour la paix.

Son idée majeure revendique la priorité en faveur des droits et des intérêts de l'être humain, quel qu'il soit, dans le cas où cette priorité contredit le droit religieux et historique du peuple juif sur la terre d'Israël dans son intégrité. Au stade actuel, cette hiérarchie des valeurs juives donne son appui à une politique de concessions territoriales. Elle est favorable au principe et à l'option historiques du "plan de partage" de la terre d'Israël. Cette idéologie du mouvement religieux juif pour la paix est fondée sur des textes traditionnels et des prescriptions religieuses juives.

Parmi les Israéliens nés en Alsace, plusieurs participent à l'équipe dirigeante et à l'animation de Oz Ve-Shalom/Netivoth Shalom. Le plus vétéran d'entre eux était à l'époque de la fondation de Oz Ve-Shalom le directeur du Lycée municipal René Cassin. Un nom qui à lui tout seul existe de s'engager pour la cause des droits de l'homme. L'illustre juriste français, né d'une mère juive alsacienne, rappelons-le, a souvent souligné que le recours à la violence pour résoudre les conflits est incompatible avec le respect des droits de l'homme. Au contraire, l'action pour la mise en pratique des droits de l'homme favorise la promotion de la paix.

Le site de Oz Ve-Shalom/Netivoth Shalom (en hébreu et en anglais) : Http://www.ariga.com/ozveshalom

Israel Judaisme alsacien Accueil