Nephtali Hirsch KATZENELLENBOGEN
alias Lazare HIRSCH
premier grand rabbin du Haut-Rhin
(1750 - 1823)


Nephtali Hirsch Katzenellenbogen naît à Bamberg (aujourd'hui en  Allemagne) 15 avril 1750. Il est le descendant d'une dynastie rabbinique qui remonte au 15ème siècle dans la ville de Katzenellenbogen, située en Hesse-Nassau, et le fils de Lazarus Moyses, qui officie comme rabbin à Bamberg avant de s'installer à Bouxwiller puis à Haguenau, et de sa première épouse Rifka. Son père  est souvent cité sous le nom de "Rabbi Eliézer Elsass", et l'édition d'Alfassi (RIF) de Sulzbach de 1762 porte son "approbation".

Tout jeune Nephtali Hirsch peut  encore bénéficier de la science de son grand-père, Rabbi Samuel Hellman de Metz, un lettré qui avait  eu l'idée de faire ouvrir une imprimerie juive à Metz, la première de ce type en France. Après le décès de ce dernier, il partira à l'âge de quinze ans, étudier dans une yeshiva en Silésie.

Sa carrière rabbinique débute à Francfort-sur-l'Oder où il exerce durant de longues années. en 1805, il revient  à Haguenau, la ville de son enfance pour en devenir le rabbin.  C'est à ce titre qu'il est envoyé en 1806 comme député du Bas-Rhin à l'Assemblée des notables et, en 1807, au Grand Sanhédrin. Il se fait alors appeler par  ses prénom et nom de Lazare HIRSCH, tandis que son épouse, Rachel Judel prend le patronyme de RECHT.

Le 22 février 1809, il est élu au troisième tour grand rabbin du consistoire de Wintzenheim, contre Jacob Meyer, Isaac Samuel (Lunteschütz) et Auscher Moïse Bloch. Il devient ainsi le premier grand rabbin et président du Consistoire Israélite du Haut-Rhin. Sa juridiction couvre les départements du Haut-Rhin, de Haute-Saône et jusqu'en 1814 du Léman.

C'est un opposant farouche de la Réforme, qui signa en 1817, avec de nombreux rabbins allemands, un manifeste en hébreu condamnant les tentatives réformistes de Hambourg.

Lazare Hirsch décède 11 novembre 1823 à Wintzenheim ; sa tombe peut être visitée jusqu'à nos jours dans le vieux cimetière juif de la cité, où elle est restée intacte, malgré les exactions commises en ce lieu par les nazis en 1940.
Son épouse Rachel, fille du rabbin de Prenzlau Feibel Hecht, mourra en 1834 et sera enterrée à Haguenau.

Après la mort de Lazare Hirsch le siège du consistoire sera transféré de Wintzenheim à Colmar.

Son fils, Pinhas Hirsch, sera le rabbin de Hégenheim et décèdera en 1828.
Son arrière-petit-neveu, Lazare Isidor, sera grand rabbin du Consistoire central (ancienne appellation du Grand Rabbinat de France), de 1867 à 1888

Œuvres et manuscrits de Nephtali Hirsch Katzenellenbogen :


Rabbins Judaisme alsacien Histoire
© A . S . I. J . A .