Bienvenue sur le site du
CONSISTOIRE ISRAELITE DU HAUT-RHIN

2 rue des Laboureurs 68000 COLMAR
téléphone : 03 89 41 95 00 - télécopie : 03 89 23 86 72
cihr@orange.fr

Bulletin hebdomadaire
du Consistoire
(.PDF)
Yonacomm, journal de la
Communauté juive
de Colmar (.PDF)
Annuaire du
Consitoire Israélite
du Haut-Rhin


COMMUNIQUÉ
Colmar le 1er Juin 2016

Forte de l'apport de membres récemment élus au Consistoire Israélite du Haut-Rhin et de l'expérience acquise durant les premiers mois de leur mandat, l'assemblée a souhaité à l'unanimité faire évoluer son mode de fonctionnement.
De nouvelles élections internes ont ainsi eu lieu le 30 mai 2016.
La nouvelle équipe entre en fonction immédiatement et ce jusqu’au 31 Décembre 2018. Elle se compose comme suit : :

Depuis bientôt deux ans, l’Association des Amis de la Synagogue de Thann, en partenariat avec la Communauté Israélite de Thann et le Consistoire Israélite du Haut-Rhin, assure la promotion et la sauvegarde du patrimoine juif thannois.
Le dimanche 7 juin 2015, à l’initiative de la présidente, Madame Elyane FERRARI, et sous la surveillance du Rabbin Elie HAYOUN, plus d’une trentaine de bénévoles, de tous âges et d’horizons différents, se sont rendus au cimetière de Thann, rue Humberger, pour une grande journée de nettoyage et de remise en état de ce champ de repos. Voir le reportage de la journée.

Laurent SCHILLI

A la suite des élections au Consistoire
Le Mot du Président

Jacques Banner,
Président du Consistoire


Chers amis
Je voudrais tout d'abord féliciter chaleureusement les nouveaux membres élus à ce Consistoire, pour un mandat de 8 ans à compter du 1° janvier 2015 :
Ivan GEISMAR, membre sortant, fort de sa connaissance du terrain.
Patrick HIRSCHHORN et Hervé LEVY, 2 nouveaux membres, qui ont chacun une grande expérience dans la vie juive communautaire.
Ces trois nouveaux élus vont rejoindre, Jean Pierre Weill, Elie Cohen et moi-même. Je souhaite que nous formions une équipe soudée et unie pour mener à bien la tâche qui nous incombe.

Je voudrais également féliciter les nouvelles commissions administratives élues, de Mulhouse, Colmar et St Louis. Je mesure l'importance et la difficulté du travail qui les attendent ; c'est pourquoi, j'adresse une fois encore, des remerciements à tous ceux qui ont la volonté et le courage de gérer leur communauté, voire de la développer, grâce à leur implication et à leur personnalité.
Car que ce soit pour le Consistoire, ou les Commissions administratives, les membres sont des « bénévoles » qui méritent toute notre estime et nos encouragements.

Tout au long de la campagne électorale qui a précédé ces élections, et notamment lors des réunions publiques auxquelles j'ai participé, j'ai entendu un certain nombre d'observations qui m'incitent à apporter des précisions sur notre Consistoire.
Notre Consistoire est un établissement public du culte régi par le Concordat de 1801, qui a été maintenu en Alsace Moselle depuis 1924. Il est composé de 6 membres (dont 4 doivent obligatoirement être domiciliés à Colmar) + du Grand Rabbin, membre de droit, et son siège statutairement est fixé à Colmar, chef-lieu du département, où est également installée la Préfecture.

Ce qui distingue « la Communauté » du Consistoire, c'est son statut ; la Communauté n'ayant pas d'existence juridique, peut être organisée en association. Le Consistoire, personnalité morale du judaïsme du département, est l'unique interlocuteur des pouvoirs publics. Cependant, il peut, et c'est le cas dans notre département, donner délégation aux Communautés pour assurer l'organisation du culte, de l'enseignement et tous types d'activités qui se déroulent dans les édifices cultuels, propriétés du Consistoire ; en revanche, les ministres du Cultes, sont les employés du Consistoire. De la même manière que le Consistoire, les Communautés sont chargés d'entretenir (dans la mesure de leurs moyens) les lieux qu'elles occupent, subventionner les associations ou les mouvements qu'elles soutiennent, administrer les affaires courantes. Or, j'ai constaté lors des interventions notamment des auditeurs, que beaucoup de points évoqués concernaient les… Communautés, alors qu'il s'agissait d'élections « Consistoriales ». C'est la raison pour laquelle, je me suis permis cette mise au point.

Bien sûr, lorsque les ressources communautaires sont insuffisantes, le Consistoire doit les soutenir. Là encore, je dois apporter une précision :la quasi-totalité des ressources de notre Consistoire, provient des dotations de l'Etat, calculées au prorata du nombre de postes de ministres des cultes dans notre département ; de plus, ces dotations ont été arbitrairement diminuées par l'Etat ces dernières années, et continuent de l'être. En revanche, le Consistoire, propriétaire des synagogues la plupart très anciennes, et des cimetières fort nombreux, a le devoir de les entretenir. C'est la raison pour laquelle, surtout quand il n'y a plus de communauté organisée, il a délégué une ou plusieurs personnes pour remplir le rôle d'une Commission administrative ou simplement un relais local qui permet un dialogue permanent avec les autorités locales, organiser des manifestations etc.. pour sauvegarder ce patrimoine.
C'est la raison pour laquelle, les membres de notre Consistoire ont un choix souvent difficile à faire dans la priorité des dépenses, car chacune est légitime, et cette restriction provient de nos moyens qui, comme vous l'avez constaté, sont très limités, contrairement à certaines rumeurs.

Avant de terminer cet édito, je voudrais remercier tous les membres de notre Consistoire qui ont travaillé à mes côtés ces 4 dernières années :
Sandrine BUCHINGER la trésorière, qui a mis en place une gestion des salaires et de notre comptabilité, ainsi que Jean Pierre CHEMOUNY chargé de l'enseignement et de la jeunesse ; tous deux nous quittent, et nous regretterons leurs conseils avisés.
Elie COHEN, vice-président, sur lequel j'ai pu  toujours compter en toutes circonstances, et qui s'est beaucoup investi dans la « sécurité » de nos lieux de culte
Ivan GEISMAR, Président d'Honneur responsable du Patrimoine du Judaïsme haut-rhinois, notre représentant et membre du « Bureau » du Consistoire Central, 2 domaines dans lesquels il s'est fortement investi durant ces 4 dernières années.
Jean Pierre WEILL qui a accepté d'être, notre délégué auprès de la Communauté de Colmar, avec l'aide de Sandrine BUCHINGER, et d'un petit groupe de bénévoles pour continuer d'administrer et de gérer cette Communauté, en l'absence d'une commission administrative élue.
Le Grand Rabbin Yaakov FHIMA, membre de droit, qui nous a toujours éclairés sur les problèmes religieux dans le cadre de notre activité, et qui nous représentait auprès des autres cultes du département
Enfin, le secrétaire général, Laurent SCHILLI, qui nous a bien aidé dans tous les domaines et notamment les problèmes administratifs.

Comme je n'ai cessé de le répéter, j'ai toujours souhaité l'harmonie et l'unité dans nos communautés. Sachez qu'au sein de notre Consistoire, ce souhait a été réalisé et nous a aidé face à nos détracteurs... J'ai toujours valorisé et défendu notre Consistoire dans la Cité et la cérémonie des vœux à l'occasion de la Nouvelle Année juive que j'ai institué au nom du Consistoire, ne fait que confirmer les liens avec toutes les personnalités politiques, religieuses et économiques de notre département et de la région.

Je continuerai dans cette voie pour faire face aux problèmes de demain.

Jacques BANNER

Visite du Grand Rabbin de France, Haïm KORSIA

A l'initiative du Président du Consistoire Israélite du Haut-Rhin, Jacques BANNER, le Grand Rabbin de France, Monsieur Haïm KORSIA, s'est rendu à Colmar pour y passer le Chabbat du 21-22 novembre.

Reçu dans les salons de la Préfecture, répondant ainsi à l'invitation que le Préfet Pascal LELARGE lui avait adressée, le Grand Rabbin KORSIA a placé sa venue et son discours sous le signe du rêve républicain et du vivre-ensemble.

En présence du Maire de Colmar, Gilbert MEYER, des Députés Eric STRAUMANN et Michel SORDI, du Sénateur René DANESI ainsi que du Grand Rabbin FHIMA et des membres du Consistoire Israélite du Haut-Rhin, le Grand Rabbin KORSIA a rappelé la présence multiséculaire de la Communauté juive en France et particulièrement en Alsace. Son discours très républicain fut apprécié par toutes les personnalités présentes.

Après un moment convivial, l'ensemble des présents ainsi que d'autres personnalités politiques, militaires et religieuses de tous les cultes concordataires, ainsi que du culte musulman, ont assisté à un office solennel de Chabbat, célébré en la Synagogue Consistoriale de Colmar, au cours duquel le Grand Rabbin de France s'est adressé à tous les présents, en leur délivrant un message fort.

Un repas avec les membres du consistoire et le corps rabbinique suivit l'office et fut l'occasion d'un moment d'étude, d'échange et de convivialité.

La Communauté Israélite de Colmar a, par ailleurs, pu faire davantage connaissance avec le Grand Rabbin de France, le lendemain, puisqu'il a participé à un déjeuner chabbatique qui s'est déroulé après l'office du matin au Centre Communautaire, dans une salle comble, et au cours duquel, il a pu s'exprimer tout au long du repas.

Après les mots d'accueil chaleureux prononcés par le Président BANNER et un commentaire du Grand Rabbin FHIMA, Haïm KORSIA s'est adressé à chacun des fidèles ; son discours, son dynamisme et sa proximité ont fait l'unanimité.
Son passage laissera un excellent souvenir à la Communauté de Colmar, ainsi qu'aux responsables Consistoriaux et Communautaires.

Le Grand Rabbin KORSIA reviendra dans le département les 5 et 6 décembre prochains, invité par le Président de la communauté de Mulhouse, Patrick HIRSCHHORN. Il inaugurera, en compagnie du Président du Conseil Constitutionnel, Jean-Louis Debré, une stèle érigée à la mémoire du Grand Rabbin Jacob KAPLAN, à l'occasion des vingt ans de sa disparition, le vendredi 5 Décembre, avant d'y passer le Chabbat et y donner une conférence le samedi intitulée « Pour un nouveau franco-judaïsme ».

Articles précédents